Dessiner pour dire

Sous nos yeux aujourd’hui, en silence, arbres et oiseaux disparaissent. En trente ans, le tiers des passereaux des plaines ont disparu. Nous sommes sous le choc
Au milieu des voix qui s’élèvent pour dénoncer, je dessine pour dire. Dire l‘émotion, seule dans la forêt quand les arbres murmurent en silence. Dire l’énergie des milliers d’étourneaux en groupes ou nuées, les « murmurations » 

Véronique Hadengue-Dezael est diplômée en Techniques artistiques, Sciences du Jeu et Bibliothéconomie. Outre une carrière à la Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale (HES-SO) puis à l’Université de Genève, elle poursuit une activité d’artiste plasticienne. Ses projets artistiques conjuguent nature, travail en extérieur et utilisation de médias « naturels » tel le charbon de bois, pastel, encre de Chine ou brou de noix. Artiste du trait, elle en aime la légèreté, l’apparente fragilité et l’infinie variété des nuances : « J’aime tous les noirs y compris le blanc ! »